Aider En Marge 12-17 : Pourquoi ? Comment ?

Vos dons, en définitive, servent à faire de la prévention. Et nous savons, travaux de criminologues à l’appui, qu’en plus de limiter les écorchures, la prévention est aussi ce qui permet de faire de réelles économies.

« Éviter à un jeune de 14 ans de plonger dans les activités criminelles, la consommation de drogues et le décrochage scolaire, c’est faire des économies de l’ordre de 2,6 à 5,3 millions de dollars. »*

Sceptique ? Pensez aux coûts de la justice : intervention policière, jugement, surveillance, détention, indemnisation des victimes…

« La toute première analyse des bénéfices monétaires inhérents aux programmes de prévention au Canada remonte à 1989. Le programme PALS (Participate and Learn Skills) a été implanté dans une maison d’hébergement d’Ottawa.
Il reposait sur le développement de compétences à partir du sport et de diverses disciplines artistiques. Pour chaque dollar investi dans ce programme, les chercheurs évaluent qu’on en a économisé 2,54. Et que ces bénéfices restent sous-estimés. »*

 

Le défi d’En Marge, comme de nombre d’organismes communautaires, réside dans la demande de nos bailleurs de fonds de rendre quantifiable ce qui l’est difficilement.
Nos statistiques, malgré toute notre rigueur, ne rendront jamais justice avec exactitude à la nature de ce que nous faisons. Parce que la relation d’aide ne rentre pas dans des cases, des tableaux, des calculs. Parce qu’elle se qualifie, mais ne se quantifie pas.
Nous sommes une ressource de dernier recours; les jeunes qui frappent à notre porte arrivent avec un historique souvent complexe et chargé. Meurtris, méfiants, révoltés, à vif. Cumulant les sentiments d’échec, les coups durs. Ceux que la vie leur a donné, ceux qu’ils s’assènent eux-mêmes pour tenter d’oublier. C’est long, réparer ça. Vos dons nous donnent du temps. Celui d’aller en profondeur ; d’enlever une à une les pelures d’oignon, sans brusquer. Puis d’encourager les jeunes et les parents dans leurs compétences, de mettre l’accent sur leurs forces.

Plutôt que de justifier de notre intervention, nous préférons en témoigner. Bien sûr, nous essayons autant que possible de mettre quelques chiffres sur notre action. En consultant nos rapports annuels, ou les grandes lignes de notre budget, ou ces quelques statistiques, vous en aurez un aperçu. Mais nous aimerions aussi vous garder quelques minutes de plus sur cette page pour que vous rencontriez Audray. Parce que les petites histoires en disent pas mal plus long que les grands discours.

 

* Données tirées de David P. Farrington & Christopher J. Koegl, Monetary Benefits and Costs of the Stop Now And Plan Program for Boys Aged 6–11, Based on the Prevention of Later Offending, Journal of Quantitative Criminology, 2014