Des services pour les jeunes

Les visites

À n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, 365 jours sur 365, nous assurons une présence constante et rassurante. Les jeunes de 12 à 17 ans trouvent derrière notre porte écoute et réconfort. Briser l’isolement, se permettre un temps d’arrêt dans le tourbillon des activités de rue, prendre du recul, ou rechercher la sécurité : nous accueillons les jeunes tels qu’ils arrivent, avec leurs besoins, inconditionnellement.

 

L’hébergement dépannage

Aux jeunes de 12 à 17 ans en fugue, mis à la porte, en rupture de liens, se retrouvant dans les rues de Montréal, nous offrons un dépannage de trois nuits. Ce gîte permet, avec l’aide d’un intervenant, de faire le point sur la situation de crise, afin de rétablir un pont avec le milieu d’origine, autant que possible.
72 heures pour créer un lien, évaluer les besoins, proposer des pistes d’action. Au terme de ces trois nuits, un contact est fait avec le milieu de provenance. « En Marge stoole les jeunes ! » : voilà une légende urbaine qui revient de temps en temps à nos oreilles ! Non, nous ne dénonçons pas les jeunes. Nous les encourageons à prendre eux-mêmes le téléphone pour donner des nouvelles à leurs parents ou au centre d’accueil. C’est la première pierre à poser pour recréer un pont de communication.
Une fois passées les trois nuits, nous offrons une nuit d’hébergement tous les sept jours.

 

L’hébergement court-terme

Un séjour de 30 jours, renouvelable une fois, pour les jeunes de 16 à 17 ans. Sur une base volontaire, et avec consentement parental, les jeunes y trouvent une opportunité de stabiliser leur situation. Des objectifs concrets sont établis par les résidants, et chacun est parrainé par un intervenant dans sa réflexion et ses démarches. L’hébergement court terme se veut un mode d’action vers l’autonomie, une occasion d’expérimenter d’autres avenues que la rue. Au quotidien, se ré-approprier les gestes de tous les jours tels que préparer un repas, faire la vaisselle, participer à la vie de la maison : c’est aussi à travers ce type de situations informelles que nous établissons un terrain de jeu commun avec les jeunes. Et ce sont, aussi, ces gestes, par leur côté normatif, qui contribuent à leur autonomisation.

 

Le logement social

Nous offrons cinq unités de logement autonome à des jeunes de 16 à 22 ans, que nous connaissons déjà. Ils ont par exemple fréquenté En Marge en visite et/ou en hébergement court terme. Ces appartements supervisés facilitent ainsi le maintien et la consolidation des acquis. Ils constituent une étape de plus vers la responsabilisation, la réinsertion sociale, et la construction d’un projet de vie.