Approche

Notre porte ouverte 24/7/365, inconditionnellement, fait de nous une ressource de dernier recours. Quand toutes les alternatives sont épuisées, En Marge reste un phare. Nous n’accueillons pas un jeune parce qu’il est à la rue, toxicomane ou en détresse psychologique. Nous l’accueillons parce qu’il vit des écueils, peu importe la nature de ses difficultés.

Nous affectionnons le principe « essai-erreur ». Chaque intervention est individualisée et répond à une seule question, guidée par une logique constante : qu’est-ce qui fait sens, ici et maintenant, pour cette personne ? Notre défi réside dans la réévaluation systématique de nos interventions. Pourquoi appliquer deux conséquences très différentes à deux jeunes ayant brisé une même règle de vie de la maison ? Précisément parce que ce sont deux personnes distinctes, aux réalités et aux besoins distincts. Cette latitude que nous nous donnons constitue à la fois un allié hors pair de notre travail au quotidien, et une zone d’inconfort de par l’interrogation permanente inhérente à nos interventions. Et c’est justement cet inconfort qui nous pousse à chercher sans relâche le bon geste, le bon mot.

 

Parce que la rupture familiale ne touche pas seulement les jeunes, mais aussi leurs parents, nous travaillons avec chacun afin que tous en sortent grandis. Des jeunes socialement intégrés, des parents impliqués : un objectif réaliste. Parents, mais aussi centres d’accueil, famille élargie et entourage : nous voulons voir un pont se former entre les jeunes et leur milieu d’origine.